Marianne
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte

  • Partager avec un ami
Contact

Du nouveau sur les aides et prêts de l'ALPAF

Vous souhaitez améliorer votre habitat, réaliser des travaux d’économie d’énergie ? En 2019, l’ALPAF, Association pour le Logement du Personnel des Administrations Financières a revu ses conditions d’éligibilité à la hausse. Le directeur général des services de l’ALPAF nous en dit plus :


Pouvez-vous nous rappeler, en quelques mots, le rôle de l’ALPAF ?

L’Alpaf est l’opérateur d’action sociale qui intervient en matière de logement pour  les agents des ministères économiques et financiers. C’est une association à but non lucratif, créée en 1954 et régie par la loi du 1er juillet 1901.

Elle gère toutes les prestations sociales en lien avec le logement, et s’adresse à tous les agents des MEF du territoire, DOM et COM compris. De nombreuses prestations sont également accessibles aux agents retraités.

Son premier objectif est d’aider les agents des MEF en activité à se loger convenablement à des tarifs raisonnables. Cependant, l’activité de l’Alpaf  ne se résume pas à l’attribution de logements. Le deuxième volet de son action consiste à délivrer des prestations d’aides et prêts au logement : aides à l’installation pour les jeunes arrivants en Ile-de France, amélioration du logement (travaux, etc.), prestations pour accéder à la propriété, prestations pour aider un enfant étudiant à se loger…


Quelles sont les évolutions intervenues depuis le début de l’année 2019 ?

Il convient d’abord de rappeler que toutes les prestations octroyées par l’ALPAF sont soumises à conditions de ressources (à l’exception du « prêt pour l’adaptation du logement au handicap » et du « prêt sinistre »).

Depuis le 1er janvier 2019, ces conditions ont été améliorées afin d’élargir l’accès aux prestations et d’augmenter le nombre d’ayants-droit :

  • les niveaux de ressources qui permettent de bénéficier des prêts ont été relevés (+ 12,5 % environ)
  • le montant du «  prêt pour l’amélioration de l’habitat » passe de 2 400 € à 3 000 €. En cas de travaux pour économie d’energie ou de travaux d’assainissement, le montant de ce prêt peut-être doublé. Il passe ainsi de 4 800 € à 6 000 €.

Comment faire pour savoir si on est éligible à ces aides et prêts ?

C’est très simple. Sur le site de l’ALPAF, une calculatrice  est à la disposition des agents afin de leur permettre de savoir s’ils peuvent prétendre à ces prestations ainsi que les montants octroyés. Ils peuvent également déposer leur demande en ligne, de manière totalement dématérialisée.  Pour en savoir plus, cliquez ici.